page contents

[412] Money, Money, Money – Mathieu Grizard – Medium

0 7


Jean-Michel Basquiat | Sans-titre [1982]

Un tableau sans titre de Jean-Michel Basquiat a été vendu jeudi 110,5 millions de dollars [108,25 millions de francs] lors d’enchères organisées par Sotheby’s à New York. Il s’agit d’un record pour le peintre new-yorkais. Ce grand tableau de 1,83 m sur 1,73 m représente une tête noire inquiétante sur fond bleu azur. Il a été adjugé après plus de dix minutes d’enchères, une durée très inhabituelle. Le précédent record datait de mai 2016, un autre tableau sans titre, gigantesque [2,38 m sur 5m], avait atteint 57,2 millions de dollars lors d’une vente de la maison Christie’s. Jeudi, le prix de départ avait été fixé à 57 millions de dollars, soit quasiment le record pour celui qui se fit connaître sous le pseudonyme SAMO en taguant sur les murs de New York. La toile n’avait plus été proposée à la vente, ni présentée en public, depuis sa vente en 1984 par Christie’s. L’acheteur de l’époque, un collectionneur anonyme, n’avait déboursé que 19’000 dollars pour cette œuvre de 1982.

Ryad, Jérusalem, Bethléem, Rome, Bruxelles, la Sicile : Donald Trump, en difficulté à Washington, entame vendredi un déplacement qui sera scruté à la loupe dans les capitales du monde entier. Ce premier voyage extraordinairement dense — cinq pays en huit jours, une multitude de tête-à-tête, du roi Salmane au pape François en passant par le nouveau dirigeant français Emmanuel Macron — s’annonce comme un exercice périlleux pour le président américain. L’avalanche de révélations qui ont précédé son départ l’ont mis en position délicate aux Etats-Unis mais a aussi ravivé les interrogations sur sa capacité à endosser un costume présidentiel en présence de ses homologues. « Le fait est que personne ne sait comment Donald Trump va se comporter ou ce qu’il va dire dans des réunions de ce type car il ne l’a jamais fait », résume Stephen Sestanovich, du Council on Foreign Relations. L’entourage de l’imprévisible président septuagénaire met en avant un style « amical mais franc », gage d’efficacité dans les relations internationales…

Les Etats-Unis ont mis en garde mercredi les Nations unies contre le risque que la crise politique au Venezuela ne dégénère en un conflit d’envergure similaire à la situation en Syrie ou au Soudan du Sud. Au moins 43 personnes ont été tuées ces dernières semaines lors de heurts entre les forces gouvernementales et des opposants au président Nicolas Maduro, critiqué pour sa gestion de la crise économique et politique sévissant dans le pays. « Ça ne s’améliore pas, ça empire, et nous essayons de dire qu’il est nécessaire que la communauté internationale dise ‘respectez les droits de l’homme de votre population’ ou cela va partir dans une direction vers laquelle nous avons vu tant d’autres partir », a relevé Nikki Haley, ambassadrice onusienne des Etats-Unis, à des journalistes à l’issue de discussions au Conseil de Sécurité.

Le président brésilien Michel Temer a été enregistré par un chef d’entreprise en train de donner son accord à des pots-de-vin pour acheter le silence de l’ancien chef des députés Eduardo Cunha, selon le quotidien « O Globo ». Michel Temer s’est réuni le 7 mars avec Joesley Batista, un des propriétaires du groupe J&F, qui contrôle notamment le géant de la viande JBS, explique le journal. Joesley Batista a alors expliqué au chef de l’Etat qu’il versait des sommes d’argent à Eduardo Cunha, actuellement en prison, pour acheter son silence, poursuit O Globo. Avant d’être condamné fin mars à 15 ans de prison pour corruption, Eduardo Cunha, autrefois l’un des politiques les plus influents du Brésil, avait œuvré à la destitution de l’ex-présidente de gauche Dilma Rousseff. « Tu dois maintenir ça [les pots-de-vin] », a alors répondu le président Temer, selon le quotidien.

La police italienne a arrêté près de 70 membres de la puissante ‘Ndrangheta, lundi, qui a détourné l’aide aux réfugiés. Elle a empoché 35 millions d’euros de fonds publics, avec la complicité d’une organisation catholique. En 2006, l’organisation caritative catholique Misericordia décroche l’appel d’offres pour gérer le centre pour réfugiés Sant’Anna, l’un des plus grands d’Europe, situé sous la semelle de la Botte italienne, à Isola Capo Rizzuto. Il accueille en urgence les rescapés qui traversent la Méditerranée sur les rafiots des passeurs. Il s’agit, entre autres, de nourrir les 12 000 demandeurs d’asile du centre. Misericordia délègue la tâche à des sociétés de restauration. Elle les rétribue avec les fonds publics que l’État consacre à l’accueil des migrants. De 2006 à 2015, l’organisation a touché 103 millions d’euros, 35 € par jour, par migrant. La police a raflé 68 mafieux présumés, lundi. Ainsi que deux dirigeants catholiques, dont un prêtre. Ce coup de filet « n’est que la partie immergée de l’iceberg », pour Raffaele Cantone, chef de la lutte anti-corruption. L’enquête montre que des fonds publics destinés au centre de Lampedusa, l’île italienne la plus proche des côtes libyennes, ont aussi été détournés.

La Commission européenne a infligé ce jeudi 18 mai une amende de 110 millions d’euros à Facebook, car la société américaine a fourni des renseignements inexacts pendant l’enquête de l’UE concernant son rachat de WhatsApp, en 2014. Que reproche exactement l’Europe au réseau social ? Lors du rachat, Facebook a affirmé qu’il ne pouvait pas fusionner automatiquement les comptes de ses utilisateurs avec ceux de WhatsApp. Sauf qu’en 2016, c’est exactement ce que Facebook a fait, permettant notamment au réseau social de Mark Zuckerberg de récupérer le numéro de téléphone des utilisateurs de WhatsApp [à moins de décocher une petite case dans les conditions générales d’utilisations]. Mais le pire, selon l’UE, c’est que « la Commission a découvert que, contrairement à ce que Facebook avait déclaré en 2014[…], la possibilité technique de fusionner les identités des utilisateurs de Facebook et WhatsApp existait déjà en 2014. Et les employés de Facebook étaient au courant de cette possibilité », a précisé la Commission, citée par Reuters.

Les députés grecs se prononçaient ce jeudi sur un projet de loi devant permettre l’économie de 4,6 milliards d’euros, et une hypothétique restructuration de la dette. Face à ces nouvelles mesures d’austérité, des milliers de Grecs étaient dans la rue et la grève générale a quasi paralysé la Grèce. « C’est la treizième amputation depuis le début de la crise en 2010 et cette fois, elle concerne toutes les retraites, personne n’est épargné. Rien de plus douloureux quand on sait que près de la moitié de la population grecque arrive à survivre grâce aux pensions de leurs parents ou grands-parents », précise le nouveau quotidien Eleftheria Tou Typou.

Avec le Brexit, l’Union européenne va perdre l’une de ses deux grandes armées. Reste la France, qui a multiplié les terrains d’action ces dernières années et s’impose comme un partenaire indispensable pour les Américains, juge ce chroniqueur britannique. Ses forces armées disposent de capacités avancées sur terre, sur mer et dans les airs [et dans le cyberespace], et sont capables d’intervenir partout dans le monde. Mieux qu’aucun autre État membre de l’UE. Dans bien des régions du monde — dans le Pacifique et en Afrique du Nord, par exemple — , la France compte plus que la Grande-Bretagne.

En jugeant que la taxe de 3 % sur les dividendes distribués était contraire au droit européen, la justice européenne pourrait priver la France d’une recette qui rapporte 2 milliards d’euros par an. Et contraindre le ministère français des finances à rembourser pas moins de 4 milliards d’euros indûment perçus. Cette taxe sur les dividendes avait en effet été instaurée par la loi de finances rectificatives de 2012 pour compenser la disparition d’un autre prélèvement déjà censurée par la même justice européenne. Vent debout contre cette nouvelle taxe, l’Association française des entreprises privées [Afep] et une vingtaine de grands groupes français, comme Vivendi, Total, Sanofi ou LVMH, avaient alors saisi les instances européennes. Ceux-ci faisaient valoir que les bénéfices de leurs filiales étrangères, déjà taxés dans le pays d’origine étaient indûment imposés une seconde fois lors de leur distribution sous forme de dividende par la maison mère.

Le chômage a continué de reculer en France au début de l’année 2017, atteignant son plus bas niveau depuis 2012, signe que François Hollande a laissé à Emmanuel Macron un marché de l’emploi qui « va mieux » comme le président sortant l’affirme, même si la situation reste fragile. Le taux de chômage a diminué de 0,4 point au premier trimestre 2017, pour s’établir à 9,3% de la population active en métropole et 9,6% en France entière, a annoncé l’Insee ce jeudi 18 mai. Le chômage reste massif et le marché de l’emploi fragile. Malgré une nette reprise des créations d’emploi privé depuis deux ans, dont 198.300 sur la seule année écoulée, le secteur marchand est encore en-deçà de son niveau d’avant la crise de 2008 et donc insuffisant, en raison du dynamisme de la population active, pour faire baisser significativement le chômage. Le nouveau président Emmanuel Macron vise un taux de 7% de chômage en 2022.

Emmanuel Macron a livré jeudi 18 mai lors de son premier Conseil des ministres son discours de la méthode de l’action gouvernementale. Un peu plus tôt dans la matinée, Édouard Philippe avait assuré que ce gouvernement est « bâti pour durer » au-delà des législatives. « Solidarité », « collégialité », et « confidentialité ». Voici les trois valeurs défendues par Emmanuel Macron jeudi 18 mai lors de son premier Conseil des ministres. Autour de la table, outre Emmanuel Macron et le premier ministre Édouard Philippe, étaient présents 18 ministres et quatre secrétaires d’État, dont la moitié proviennent de la société civile. Richard Ferrand, cheville ouvrière d’En Marche ! et ministre de la Cohésion des territoires, avait assuré que le gouvernement appliquerait « le projet présidentiel » d’Emmanuel Macron. « Le seul juge, c’est le suffrage universel », a-t-il dit.

Ce jeudi 18 mai, en marge du premier conseil des ministres du gouvernement Philippe, la présidence de la République a fait savoir que, désormais, c’est l’Élysée qui choisira les journalistes qui accompagneront Emmanuel Macron lors de ses déplacements. Le choix n’est donc plus laissé aux rédactions. Il s’agit dans les faits d’un grand retour aux pratiques qui avaient cours sous la présidence de Jacques Chirac. Un verrouillage qui suscite de grandes interrogations concernant une volonté de l’Élysée d’interférer dans les choix des rédactions. Interrogé à ce sujet lors du point presse du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a essayé de botter en touche.

La Cour de cassation a rendu son verdict et a condamné définitivement Bernard Tapie à rembourser les 404 millions d’euros obtenus en 2008 au terme d’un arbitrage « frauduleux ». En juin 2016, la justice avait annulé cet arbitrage, estimant qu’il était « frauduleux », car les relations entre le camp Tapie et l’un des juges arbitres, Pierre Estoup, avaient été à l’époque dissimulées, ce qui avait biaisé la sentence en faveur de l’ancien patron d’Adidas. La cour d’appel de Paris avait aussi condamné l’homme d’affaires à restituer l’intégralité des sommes. Le couple Tapie, ses sociétés et ses liquidateurs s’étant pourvus en cassation, il revenait à la plus haute juridiction de trancher ce point. La décision de la Cour de cassation est un nouveau revers pour l’homme d’affaires, mais rien ne dit qu’il restituera les sommes dans un avenir proche : M. Tapie est, à titre personnel, en liquidation judiciaire et ses sociétés ont été placées en procédure de sauvegarde. L’arbitrage de 2008 est aussi au centre d’une enquête pénale pour escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics, dans laquelle le parquet a demandé que six protagonistes, dont l’ex-patron de l’Olympique de Marseille, soient renvoyés en correctionnelle.

Jeudi 8 juin à 20h, les équipes de SOS MEDITERRANEE et du Théâtre National de Marseille La Criée vous donnent rendez-vous pour un événement unique placé sous le signe de la solidarité et de l’engagement. Porté haut et fort par les membres du comité de soutien composé de navigateurs, d’écrivains, de musiciens, de chercheurs, d’artistes, de journalistes, il sera l’occasion d’un vaste appel à soutien et à mobilisation de l’ensemble des acteurs de la société civile autour de la mission de sauvetage en mer et des valeurs de SOS MEDITERRANEE. Cette soirée sera ponctuée de lectures, d’un débat, de témoignages, de projections et d’intermèdes musicaux.
La participation est libre, sous forme de dons, mais la réservation indispensable marseille@sosmediterranee.org

« La procédure de modification n°1 du Plan Local d’Urbanisme [PLU] d’Aix-en-Provence porte sur l’adaptation du règlement et plus précisément su la possibilité d’envisager des extensions et des annexes pour les constructions d’habitation situées en zone agricole [A] et naturelle [N] du PLU, une meilleure adaptation du règlement au projet urbain en matière de formes urbaines, de déplacement et équipement et l’amélioration de la rédaction du règlement afin de clarifier certaines interprétations. L’enquête publique s’est déroulée du 8 mars 2017 au 12 avril 2017 et elle est donc à ce jour close. Le rapport et les conclusions motivées du commissaire enquêteur sont publiés sur le site internet de la ville depuis ce jeudi 18 mai et pendant un an ».

L’Open Bidouille Camp Provence est une petite foire de la fabrication numérique et du Do It Yourself [DIY]. Elle célèbre le « faites-le vous-même », la science et la technologie, la robotique et l’artisanat moderne. L’Open Bidouille Camp Provence est un événement organisé par les acteurs aixois de la médiation et de la fabrication numérique visant à offrir une tribune aux « Makers » du Sud de la France. Cette année La Maison Numérique, les Petits Débrouillards, Justice League Animation et la bibliothèque Méjanes s’associent pour la troisième édition de cet événement. Sur 2 journées, ces vendredi 19 et samedi 20 mai, à la Cité du Livre d’Aix en Provence, l’Open Bidouille Camp Provence propose des stands, des ateliers et des temps de débats. Le public est invité à découvrir, expérimenter et comprendre les pratiques et techniques des « Makers ».

Le député sortant de la 14ème circonscription des Bouches du Rhône Jean-David Ciot inaugure sa permanence de campagne ce samedi 20 mai à 12h30 au 88 cours Sextius à Aix en Provence, à quelques dizaines de mètres de celle de son opposant LR.

Bonne journée

Mathieu Grizard



Source link

قالب وردپرس

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.